Fabuleuses chambres Kourganes

 

(...)P.Poirot a créé, plus récemment, des formes volumétriques variées, son idée initiale était de réaliser un décor intérieur non visible, dont on saurait cependant qu'il existe, éventuellement le décor pourrait être accessible, par "effraction" par quelque fente. Du point de vue de l'archéologue, s'impose l'idée d'un naos ou saint des saints, peu accessible, ou encore celle d'une chambre funéraire, où la vie dans l'au delà se poursuit, sans que ceux qui restent à l'extérieur -les spectateurs- y aient, bien entendu, accès.(...)

 

François Pétry

 

(...)Entre le dedans et le dehors, l'avant ou l'arrière, le fond et la forme, une confusion s'établit, redoublée par la mise à plat sporadique des perspectives.

On pensait qu'il allait montrer, qu'il allait livrer.

Mais Poirot entretient le mystère jusque dans sa cuisine picturale dont on a repéré quelques ingrédients typiques : marc de café, vin rouge et jaunes d'oeufs, cendre broyée au moulin et diluée pour former un crépi ocre.

Poirot est-il un" homme d'intérieur"?

Fasciné par les sanctuaires égyptiens foisonnants de bas reliefs, il songe à créer un chemin, sorte de parcours initiatique, peuplé d'images qui cerneraient le spectateur; un peu comme la rotonde des nymphéas...

 

Evelyne Schmitt

 

 

 

 


Autres textes
Michel Demange,"Abécédaire"
Marie Pesenti-Irrmann ,"Souvenirs écrans "
François Petry,"Fabuleuses chambres de Kouganes"
Roland Recht, "La place occupée"
Daniel Payot, "Douze petites pièces d'inventaire pour P.H.Poirot"
François Petry,"Des vanités aux canapés cassés"
Michel Demange,"Tel le pêle-mêle d'un héraldiste dilettante"
Hervé de Chalendar,"L'art en son temple"
Evelyne Schmitt ,"Créateurs à suivre"
François Petry,"Ödes Land /Pays aboli (extrait)"
retour